Les dernières nouvelles   

Speleo lunaire, le 2017-10-21

Des chercheurs de l'agence d'exploration spatiale japonaise (Jaxa) ont repéré une immense cavité souterraine de 50 km de long sur la Lune. Selon eux, ce trou pourrait un jour servir d'abri pour une base spatiale. Leur découverte est publiée dans la revue Geophysical Research Letters.

 grotte lunaire

Elle est supposée être un ancien tunnel de lave volcanique vieux de 3,5 milliards d'années. Large de 100 mètres, mais long de 50 kilomètres, la cavité lunaire est suffisamment grande pour abriter une ville de la taille de Philadelphie, selon les estimations de l'université de Purdue.

Source : Science et Avenir

La thèse la plus probable concernant la formation de la lune est celle de l'impact géant il y a 4,468 milliards d'années, qui aurait au passage transformé passablement la terre, permettant le développement de la vie.

Le Japon a annoncé en juin 2017 son intention d'envoyer un astronaute sur la Lune vers 2030. Sans doute pour faire de la topo, un petit bivouac au fond, quelques photos, et revenir le week-end suivant avec des copains...

 


Communique rage et chauve-souris, le 2017-09-20

Nos amis les betesMessage de Dr Jean-Pierre Buch, médecin fédéral national

Un cas de rage chez une chauve-souris a été très récemment diagnostiqué dans le massif du Vercors.


La chauve-souris est connue pour être un réservoir et un vecteur de contamination pour ce virus à l’origine d’une maladie constamment mortelle. La contamination peut se faire par morsure, griffure ou simple léchage sur peau lésée.


Une fois la maladie déclarée, il n’y a aucun traitement possible. Le seul traitement est la vaccination prophylactique, à faire rapidement en cas de suspicion de contamination, ce qui a été fait dans le cas présent chez la personne qui a découvert l’animal et chez le vétérinaire.

La prévention repose sur des mesures simples, ne pas toucher un animal qui aurait un comportement anormal (agitation ou apathie) ou alors avec des gants épais pouvant protéger d’une morsure.

Dans la mesure du possible, et avec les précautions nécessaires, amener l’animal à un vétérinaire.
En cas de morsure, griffure ou léchage, nettoyer la lésion avec un détergent (savon) et désinfecter la plaie (alcool, etc.) puis consulter rapidement un centre hospitalier afin de mettre en place une vaccination prophylactique.

A consulter : CoMed-Infos n°50-2015, pages 98 à 101 : http://comed.ffspeleo.fr/docs_comed/feuilles_de_liaison/CoMed%20infos%2050.pdf


Neandertal, et deja speleo, le 2017-09-14

Il y a un an à peine, la publication d'une lettre dans la revue Nature suscitait un certain émoi dans la communauté des préhistoriens. On venait de dater à près de 178 000 ans des constructions manifestement d'origine humaine réalisées à partir de stalagmites brisées et rassemblées dans la grotte de Bruniquel, dans le sud-ouest de la France.

"D'un seul coup, on a reculé d'à peu près 130 000 ans l'appropriation du monde souterrain par l'humanité ", explique Jacques Jaubert, professeur de préhistoire à l’université de Bordeaux. "Cette découverte a complètement bouleversé nos paradigmes car auparavant, pour la plupart des spécialistes, les grottes et leur exploration étaient le monopole de nos congénères Homo sapiens, poursuit le chercheur. Or, la datation obtenue prouve que celui qui a exploré et aménagé Bruniquel ne peut être que l’homme de Néandertal."

En vérité, Bruniquel démontre bien plus qu'un simple passage de Néandertal dans les grottes.

Mise en place de mesures dans la grotte de Bruniquel

" On ne se rend pas compte, à moins d'être spéléologue, de la difficulté qu'il y a à évoluer dans ce monde-là : il faut quand même cheminer pendant plus de 300 mètres dans la plus totale obscurité, précise Jacques Jaubert. Ce n'est pas anodin car cela implique, en plus de savoir où l'on va, de maîtriser un système d'éclairage portatif. Or jusqu'à présent, les vestiges de lampes avérés étaient tous plus récents que 35 000 ans."

L'article complet est dans le journal du CNRS.


La spéléologie n'est pas un sport...

... c'est bien plus, c'est bien mieux !

C'est bien simple, quand vous aurez essayé, vous ne pourrez plus vous en passer !

Chacun peut y trouver sa place :

Le club organise :

Nous participons aussi aux activités du comité départemental pour les stages de formation, les sorties inter-clubs, les échanges de matériel...

A ce propos, la fiche d'alerte actualisée est en ligne ici.